« Savoir pour comprendre, et comprendre pour agir »

____________________________________________________________________________________________________________________________

Cycle Ressources, énergies, climat

Cycle de trois séances
Janvier-février 2020

L’Université Citoyenne de Thouars propose d’examiner les questions imbriquées de la crise des ressources et de l’énergie et du dérèglement climatique. Quels sont les constats factuels et quels sont les scénarios envisagés pour l’avenir ?

Son objectif est de permettre à chacun de constituer un capital de références et de raisonnements pour comprendre au mieux les questions posées par les conséquences des crises en cours. De telle façon que chacun puisse à l’échelle de l’action individuelle, d’une part, faire des choix personnels efficients, et à l’échelle de l’action collective, d’autre part, forger son point de vue sur les politiques publiques et les solutions proposées.

Sur ces bases, L’Université Citoyenne ouvrira le débat sur la mobilisation des humains, habitants de la planète terre, ainsi que sur l’organisation des sociétés humaines pour lutter contre et pour s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.

Les énergies et les ressources, une planète insuffisante ?

Lundi 20 janvier à 20h30

Les ressources : les énergies fossiles, l’eau, le vivant, les minéraux, etc. sont limitées, voire en voie d’épuisement et les consommations augmentent. La pollution croissante des milieux naturels altère la biodiversité et réduit les ressources du vivant. Depuis des décennies le travail des scientifiques confirme et précise le diagnostic et les scénarios probables de notre avenir.

La technologie, appelée au secours, pourra-t-elle réduire les consommations et les rejets délétères, porter la production des énergies renouvelables au niveau des besoins, et nous épargner ainsi la remise en cause de notre mode de vie ?

Intervenant : Vincent Thareau, ingénieur, coordinateur de l’association ATH, Animateurs pour la Terre et l’Humanisme

Salle polyvalente du collège Jean Rostand 34 boulevard Jacques Ménard – 79100 Thouars

GRATUIT – Accès libre

Le phénomène du dérèglement climatique : facteur déterminant de l’avenir de l’homme

La brutalité, comparée à l’échelle des temps géologiques, des changements causés aux équilibres de la planète par la révolution industrielle et la mondialisation des échanges a justifié l’identification d’une nouvelle ère : l’Anthropocène, ou l’ère de l’homme. Le dérèglement climatique est le facteur déterminant des scénarios de l’évolution du vivant dans l’avenir de l’Anthropocène.

Les conséquences du dérèglement climatique sont inégalement réparties sur la planète, globalement elles pèsent davantage sur les habitants des pays pauvres, en recherche d’une vie moderne à l’occidentale. La clé de la dynamique de changement vers plus de sobriété, vers la réduction des consommations d’énergie et de ressources, est détenue par les pays riches. Ils contractent en conséquence les engagements de réduction les plus élevés dans les accords internationaux sur le climat, engagements qui requièrent une appropriation collective.

Intervenant : Daniel Compagnon, professeur de sciences politiques à Sciences Po Bordeaux et chercheur au Centre Emile Durkheim ; coordonnateur de chapitres du rapport AcclimaTerra :  Anticiper les changements climatiques en Nouvelle Aquitaine.

GRATUIT – Accès libre
Date et lieu annoncés prochainement

Quelle société pour quel monde demain ?

Arguant de l’échec de la sphère politique, certains rejettent les modèles du Développement Durable ou de la Transition considérant qu’ils sont (déjà) obsolètes et que les solutions qu’ils proposent sont inopérantes,voire contre-productives. Parallèlement, se diffuse un discours sur l’émergence de nouvelles sociétés plus solidaires, voire la renaissance de communautés locales, comme moyen de vivre l’effondrement des sociétés modernes.

Les choix se déplacent sur le champ ethno-socio-politique entre différents modèles, sous forme d’oppositions radicales frugalité / production, haute / basse technologie, entreprises / états, etc.

Intervenant(s) et date non déterminés à ce jour.

____________________________________________________________________________________________________________________________

Cycle cadre de vie… mode de vie
Retour sur…
L’urbanisme de gestion de l’espace

Retrouvez l’intégralité des ressources sur « L’urbanisme de gestion de l’espace »sur la page http://universite-citoyenne-thouars.fr/lurbanisme-2019.

L’ESPACE que constituent le sol, les paysages, les rues,  les voies de communication, les entreprises : nous le partageons parce que nous y cohabitons, parce que chacun de nous cherche à y faire son chez soi, à s’y déplacer, à y travailler, à s’y reposer, à s’y divertir, à s’y développer… Sous nos yeux, tout ce cadre se modifie, se fige,
s’embellit, s’enlaidit, s’améliore, se dégrade… et nous gardons pour la plupart
d’entre nous le sentiment de n’y être pour rien… l’impression que ce qui se
fait ou ne se fait pas est réfléchi et décidé loin de nous, sans nous.

Le mot
« Urbanisme » est la plupart du temps celui qui résume l’ensemble des
questions qui nous touchent tous et auxquelles nous avons le sentiment d’être
étranger.

Et pourtant ! Les décisions d’« Urbanisme » qui génèrent l’ensemble des changements qui nous touchent sont décentralisées : elles sont de la compétence des  collectivités, dans un cadre défini par la loi. Les habitants que nous sommes sont appelés à participer ou à partager les réflexions  et études qui préparent ces décisions.
Fidèle à sa devise « Savoir pour comprendre et comprendre pour agir », l’Université Citoyenne de Thouars propose de :
– comprendre les enjeux et les objectifs de la gestion durable et de l’aménagement de l’espace commun ;
– découvrir les conditions de  la recherche du compromis entre la satisfaction des besoins d’espaces pour habiter, produire ou se déplacer et les grands enjeux environnementaux ;
– apprécier la prise en compte des attentes des habitants en terme de qualité du cadre de vie et des modes de vie qui font la particularité  de l’ « urbanisme rural » ;
– enfin, explorer les chemins pour se repérer dans les documents de planification soumis à la concertation publique : le Schéma de Cohérence Territoriale  (le SCoT) et le Plan Local d’urbanisme intercommunal (le PLUi).

Après I. L’urbanisme et la bonne gestion de l’espace et II. L’urbanisme rural, modes de vie et qualité de vie, la suite se déroulera au 4° trimestre et sera bientôt précisée. Elle concernera notamment la participation à une enquête publique : en l’occurrence celle concernant le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) dont la date n’est pas encore connue.

Programme
I. L’urbanisme et la bonne gestion de l’espace

Le mardi 14 mai 2019 plus de 30 citoyens de tous âge, par le truchement d’un jeu de mises en situations animé par François-Xavier LEURET ( directeur SOLIHA-Nouvelle-Aquitaine et professeur UFR Sciences des territoires et de la communication –  Département Aménagement, Tourisme et Urbanisme –  Université Bordeaux-Montaigne ) , se sont retrouvés acteurs des questions d’aménagement des espaces de vie.

Un débat a suivi, partant du contenu de la séance ludique, sur le rôle des citoyens et des organisations dans les débats préparatoires aux documents d’urbanismes (réunions et enquêtes publiques entre autres) et sur la façon la plus performante d’y participer (de façon individuelle ou structurée).

Retrouvez Le témoignage d’Emmanuelle Augereau, participante au lien suivant : http://universite-citoyenne-thouars.fr/cycle-urbanisme

II. L’urbanisme rural, modes de vie et qualité de vie
Mardi 11 juin 2019 à 20h30
Salle polyvalente du collège Jean Rostand.

« La façon dont on aménage notre territoire n’est que la matérialisation de notre façon de penser, notre façon d’être au monde. Aujourd’hui le monde et notre société changent, il est temps de changer notre aménagement, et en particulier :
– envisager le territoire comme un cadre de vie et replacer l’humain, la beauté, l’imaginaire au cœur de l’urbanisme et des projets d’aménagement ;
– exprimer le territoire comme un mode de vie en résonance avec un idéal de convivialité ;
– penser le territoire comme un lieu du bien-vivre, à travers un urbanisme favorisant une conscience de l’espace, du temps et du rapport aux autres.

Le but
de cette conférence, c’est la transmission d’un récit, c’est
donner du sens à la transition de civilisation en cours pour les
territoires, c’est permettre
aux gens

de terrain de retrouver
un pouvoir de réflexion

et donc un
pouvoir d’action
. »

Intervenante : Valérie Jousseaume, Docteur – Maître de conférences – Enseignante et chercheuse à l’Institut de Géographie et d’Aménagement de l’Université de Nantes
et au sein de l’Equipe de recherche du CNRS « ESO-Espaces et Sociétés »

____________________________________________________________________________________________________________________________

Semaines internationales de la santé mentale
Bienfaits et risques du numérique
En partenariat avec le Gem Échap’À Thouars et l’UNAFAM

L’Université citoyenne a participé aux Semaines d’Information sur la Santé mentale. L’association le Gem Échap’à Thouars a créé un flyer répertoriant les différents points d’accès à l’outil informatique dans le Thouarsais. Vous pourrez télécharger le document en cliquant sur le lien suivant :